À force de ténacité et de travail, Constance Swaniker, directrice générale d’Accents & Arts Ltd, est parvenue à se faire une place dans un environnement très masculin.  Convaincue d’avoir brisé le souvent cité mais invisible « plafond de verre », elle a su gagner le respect et la considération de ses homologues masculins, collaborateurs comme concurrents. Elle a récemment établi l’Art and Design Institute (ADI), extension d’Accents & Arts Ltd (AAL). La création de l’ADI est née des excellents résultats obtenus par AAL au cours des dernières années, société qui fournit des opportunités de formation et de stage de haute qualité aux étudiants de l’Université de Sciences et de Technologie de Kwame Nkrumah (KNUST), de l’école polytechnique de Takoradi & Koforidua, de l’Opportunities Industrialization Centre (OIC), du National Vocational Training Institute (NVTI) et de nombreuses autres institutions techniques du Ghana.

Constance aimerait partager ceci avec vous :

« Quel que ce soit votre rêve, il faut entreprendre des démarches concrètes pour le réaliser. Il ne suffit pas d’espérer. J’ai toujours travaillé très dur pour faire de mes aspirations une réalité. Dans l’industrie créative, il y a de nombreuses perspectives à exploiter, surtout pour les jeunes diplômés qui se plaignent du manque d’opportunités professionnelles. Les opportunités existent, avec des cours dans les domaines technique et professionnel. Les femmes ne devraient pas se laisser intimider par les disparités dont elles peuvent être victimes, mais plutôt mettre à profit leur potentiel féminin et travailler dur pour réaliser leurs ambitions. »

Vous aimerez aussi