Au travers de l’édition 2015 du Mois de la femme Vlisco qui s’est déroulée tout au long du mois de mars, Vlisco a rendu hommage aux femmes africaines qui incarnent la réussite et sont parvenues à réaliser leurs rêves. Dans le cadre de cette initiative, Vlisco a créé le fonds Vlisco Fashion Fund dont l’objectif est d’encourager de jeunes professionnelles de la mode créatives en Afrique centrale et de l’Ouest et de leur donner les moyens d’exprimer tout leur potentiel.

Nous avons invité couturières, créatrices et stylistes à nous soumettre un business plan illustrant la stratégie qu’elles adopteraient pour concrétiser leurs ambitions. Olajumoke fait partie des gagnantes. Elle a décroché un financement de 1 000 $, un pack « entreprise de mode » (livre de mode, buste, machine à coudre et kit de couture), ainsi que des master class et formations à la mode au Ghana qui lui permettront de s’appuyer sur les précieux conseils de l’équipe Vlisco pour réaliser son rêve. Vous trouverez ci-dessous plus d’informations sur Olajumoke et sur les souvenirs qu’elle garde de la rencontre avec les autres gagnantes !

Parlez-nous un peu de vous en tant que créatrice de mode.
Mon ambition de créatrice est d’être connue pour l’élaboration d’imprimés inspirés par ma culture et mon histoire et pour la conception de modèles originaux et contemporains, caractérisés par une structure étudiée, des lignes épurées et un travail sur la géométrie. Chaque collection raconte quelque chose de l’incroyable diversité culturelle des peuples africains. L’objectif de notre marque est de témoigner des liens existants entre la mode, la culture, l’histoire et l’art en Afrique, de donner forme à nos propres créations et de rester une marque éthique soutenant les artisans africains. Pour nous, les clés de la réussite sont la créativité, l’originalité, le soutien aux savoir-faire locaux et la promotion de la culture et de l’art africains.

Qu’avez-vous pensé du voyage organisé pour les gagnantes du Fashion Fund ?
Cela a été une expérience formidable pour moi. J’ai été très bien accueillie et tout le monde s’est montré très amical dans les bureaux ghanéens de Vlisco. Les formations étaient de haut niveau et j’ai appris beaucoup de choses que je vais pouvoir utiliser dans mon activité. J’ai aussi adoré rencontrer les autres créatrices.

Qu’est-ce qui a été le plus utile pour vous ? Et pourquoi ?
Il m’est difficile de citer un seul élément, mais j’ai particulièrement apprécié le deuxième jour lorsqu’Inge nous a présenté les principes de la création et les imprimés Vlisco dans la mode. Rencontrer la créatrice Christie Brown a également été un moment marquant.

Avez-vous acquis de nouvelles connaissances et compétences que vous pourrez immédiatement mettre à profit dans votre activité ?
Oui. J’ai beaucoup appris sur le plan créatif et sur le positionnement de mon activité par rapport à la marque Vlisco. Tout l’aspect planification financière a également été très utile.

Quel souvenir gardez-vous de la rencontre avec les autres gagnantes ?
J’ai adoré rencontrer les autres gagnantes, surtout parce que nous venons de pays différents et avons des cultures différentes. Nous avions néanmoins un point commun : les défis que rencontrent les créatrices de mode en Afrique de l’Ouest.

Recent Posts